Le cancer : un enjeu majeur de santé publique

Selon l'OMS, pas moins de 15 millions de décès sont dus au cancer dans le monde chaque année. Cette maladie représente l’un des principaux enjeux de santé publique auquel le monde doit faire face aujourd’hui, et c’est pourquoi Bristol-Myers Squibb a fait de l’oncologie un de ses axes de recherches majeur.


Le cancer : une préoccupation à l’échelle mondiale

Les cancers figurent parmi les principales causes de mortalité à travers le monde. En effet, au cours de l’année 2012, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recensé environ 14 millions de nouveaux cas, et a par ailleurs estimé que ce chiffre devrait augmenter de 70 % dans les 20 prochaines années1.

Le cancer en France, un impact considérable au niveau national

Le cancer est également un enjeu national de premier ordre. En effet, en 2017, le nombre de nouveaux cas de cancer en France a été estimé à 400 000. Ce nombre a augmenté de plus de 110 % entre 1980 et 2012. Au niveau national, on dénombrait en 2012 près de 18 000 personnes atteintes par ce cancer de la peau et près de 2000 décès2. Malgré une baisse globale régulière de la mortalité, près de 150 000 personnes décèdent chaque année d’un cancer, pathologie qui constitue ainsi la première cause de mortalité en France. Les cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate, du côlon-rectum et du poumon3, et les plus meurtriers sont le cancer du poumon chez l’homme et le cancer du sein chez la femme3.

Afin d’optimiser la prise en charge du cancer, un très grand nombre de professionnels de santé sont engagés à l’échelle du territoire, et la France compte environ 845 oncologues médicaux, 830 radiothérapeutes, 1 566 anatomo-cyto pathologistes et 935 établissements autorisés à prendre en charge les patients atteints par cette pathologie4.