#NoMélanome : BMS lance une campagne de sensibilisation

02/07/20

#NoMélanome : BMS lance une campagne de sensibilisation

Bristol Myers Squibb lance la campagne #NoMélanome pour sensibiliser à la prévention et au dépistage du mélanome.

Le mélanome, une détection précoce pour un pronostic favorable 1

80 % des mélanomes de la peau se développent à partir d'une peau saine, c’est-à-dire une peau ne présentant aucune tache ou lésion. Ils apparaissent sous la forme d’une tache pigmentée (cas le plus fréquent) ou non, qui ressemble à un grain de beauté.1
Dans 20 % des cas, ils se développent à partir d’un grain de beauté (nævus) préexistant et jusqu’alors stable.1,2
La détection d’un mélanome doit être très précoce, le pronostic des mélanomes de stade I (atteinte cutanée locale uniquement sans métastase) traités étant très favorable.2
Par ailleurs, un dépistage dermatologique doit être recommandé du fait du risque de mélanome familial chez les personnes ayant dans leur famille proche (filiation directe) un cas de mélanome rapporté (environ 10 % des cas). 2

Des réflexes de protection pour tous, mais à adapter selon le risque personnel de chacun

L’exposition au soleil étant à l'origine de plus de deux tiers des mélanomes3, il est important en cette période estivale, où le rayonnement solaire est plus intense sous nos latitudes, d’être particulièrement vigilant, de rappeler à tous les bons gestes (rechercher l’ombre, éviter le soleil entre 12h et 16h, se couvrir, appliquer de la crème régulièrement sur les zones de peau découverte…) et de sensibiliser chacun à l’évaluation de son propre risque pour prendre des mesures adaptées pour le limiter, avec une vigilance accrue face au soleil pour les personnes de peau claire. 2

#NoMélanome : La campagne qui invite à admirer sa peau pour une bonne raison !

Cet été, Bristol Myers Squibb lance sa nouvelle campagne #NoMelanome de sensibilisation sur la prévention et le dépistage du mélanome.

Elle met en scène des « addicts » du selfie pour s’inscrire dans les codes actuels et inciter chacun à admirer sa peau et plus particulièrement ses grains de beauté…pour une bonne raison.

Utilisant un dispositif original, la campagne est relayée sur les réseaux sociaux.

Avec des outils de sensibilisation (fiches mémos, outil éducatif pour les enfants) qui insistent sur la nécessité de surveiller sa peau et de la protéger du soleil : La campagne #NoMélanome informe sur les facteurs de risque et propose des conseils tout en précisant que dans toutes les situations à risque et en cas de doute, il est important de consulter son médecin. 


1.Institut national du cancer. Le développement d'un mélanome de la peau. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Melanome-de-la-peau/Developpement (site consulté le 03/06/2020)


2. HAS. GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Mélanome cutané. Janvier 2012


3. Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Cancers de la peau : les facteurs de risque https://www.fondation-arc.org/cancer/cancer-peau/facteurs-risque-cancer (site consulté le 16/06/2020)


Nos dernières actualités

IOFR2000551-01 - NP - Juin 2020