#ExploreForCancer : Un dispositif immersif inédit pour comprendre l’immunothérapie 

Communiqué de presse

Seuls 11% des Français associent l’immunothérapie à un traitement contre le cancer1. Permettre au grand public de comprendre l’immunothérapie des cancers, c’est l’objectif du dispositif #ExploreForCancer imaginé par Bristol-Myers Squibb. Du 18 au 21 septembre, le parvis de la gare Saint-Lazare de Paris accueillera un dôme monumental et arty, métaphore grandeur nature du système immunitaire. 

Une démarche pédagogique et sociétalement engagée

La moitié des Français ne sait pas ce qu’est l’immunothérapie et seulement 11% l’associent à un traitement contre le cancer, c’est ce que révèle une enquête en ligne réalisée par Ipsos pour Bristol-Myers Squibb1. Entreprise biopharmaceutique pionnière en immunothérapie (inhibiteurs de points de contrôle immunitaires), Bristol-Myers Squibb souhaite y remédier et a imaginé une expérience inédite : #ExploreForCancer. Pour chaque passage dans le dôme, Bristol-Myers Squibb versera 1€ pour le développement de la recherche fondamentale sur la cellule unique menée par l’Institut Curie et qui représente un véritable espoir pour les patients atteints de cancers. Et pour chaque mention du hashtag #ExploreForCancer sur Twitter et Instagram, 1€ sera également reversé. Il est ainsi possible de participer dans toute la France via les réseaux sociaux. L’objectif : atteindre 100 000€*. 

Avec cette expérience immersive inédite, le visiteur améliorera ses connaissances sur l’immunothérapie, récente catégorie de traitements contre le cancer qui a déjà transformé la vie de milliers de patients. Toutes les informations seront disponibles sur le site : explore.bms.com.

Le système immunitaire est constitué d’organes (notamment la moelle osseuse, la rate et les ganglions lymphatiques) et de cellules (les globules blancs, dont les lymphocytes T) dont la fonction est de protéger l’organisme des virus, bactéries et autres agents pathogènes. Il joue également quotidiennement un rôle très important dans la détection et l’élimination de toute cellule anormale, dont les cellules cancéreuses.Le système immunitaire est constitué d’organes (notamment la moelle osseuse, la rate et les ganglions lymphatiques) et de cellules (les globules blancs, dont les lymphocytes T) dont la fonction est de protéger l’organisme des virus, bactéries et autres agents pathogènes. Il joue également quotidiennement un rôle très important dans la détection et l’élimination de toute cellule anormale, dont les cellules cancéreuses. C’est à présent un fait établi : le développement d’un cancer est dû à une prolifération incontrôlée de cellules devenues anormales, notamment parce que nos défenses immunitaires ne parviennent plus à arrêter la multiplication de ces cellules altérées.

L’immuno-oncologie, qui cherche à comprendre les interactions entre le système immunitaire et les cellules cancéreuses, est depuis le début des années 2010 en plein essor. Elle a permis le développement des immunothérapies qui ont transformé profondément la façon de traiter les patients atteints de cancer. Au lieu de cibler directement la tumeur, les immunothérapies agissent en (re)stimulant les défenses immunitaires naturelles du corps afin qu’elles attaquent les cellules tumorales. 

Parmi les cancers pouvant dorénavant être traités par immunothérapie, il y a les cancers de la tête et du cou (ou cancers ORL). La qualité de vie des personnes qui en sont atteintes peut parfois être fortement dégradée du fait des séquelles fonctionnelles et esthétiques engendrées par la maladie et ses traitements. De plus, parce qu’ils sont essentiellement causés par la consommation de tabac et d’alcool, ces cancers s’accompagnent souvent de culpabilité et d’une perception négative du grand public. Ces dernières années, un troisième facteur de risque est responsable d’un nombre croissant de cas de certains cancers ORL: l’infection persistante par le papillomavirus. D’où l’importance de mieux connaître, dé-stigmatiser, mais aussi prévenir ces cancers.  

Bristol-Myers Squibb se mobilise à la fois sur le front de la recherche et du soutien à des associations telles que CORASSO, qui œuvre pour informer, orienter et changer le regard sur les personnes atteintes de cancers de la tête et du cou.  

La révolution de l’immunothérapie en est à ses débuts : beaucoup reste à faire pour parvenir à identifier à l’avance les personnes et les types de cancers pour lesquels les immunothérapies seront efficaces et ceux pour lesquels ces traitements ne fonctionneront pas.


* Somme que Bristol-Myers Squibb s’est engagée à verser à l’Institut Curie
quel que soit le nombre de passages dans l’installation et de partages sur les réseaux sociaux.

1 : Enquête en ligne Ipsos pour Bristol-Myers Squibb, réalisée du 21 au 25 juin 2019 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Français de 18 ans et plus.
Représentativité assurée par la méthode des quotas sur des critères de sexe, âge, profession, région, catégorie d’agglomération selon les données INSEE. Tirage aléatoire au sein du panel Ipsos Interactive Services(ISS).

2 : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Therapies-ciblees-et-immunotherapie-specifique/Immunotherapie-mode-d-action
3 : Cancers de l’oropharynx et papillomavirus oncogènes – Infos patients – Institut Gustave Roussy, page 2 https://www.gustaveroussy.fr/sites/default/files/oropharynx-papillomavirus-2014.pdf


À propos de Bristol-Myers Squibb

Bristol-Myers Squibb est une entreprise biopharmaceutique internationale dont la mission consiste à découvrir, développer et proposer des médicaments innovants qui aident les patients à surmonter des maladies graves. Pour plus d’informations à propos de Bristol-Myers Squibb, consultez  BMS.com ou suivez-nous sur LinkedInTwitterYouTube et Facebook.

Contacts Presse 

Agence RPCA
Sophie Roussel : s.roussel@rpca.fr
Emmanuelle Veron : e.veron@rpca.fr
01 42 30 81 00

Bristol-Myers Squibb France 
Gisèle Calvache, Responsable Communication Externe 
01 58 83 64 33 – 06 23 37 02 56
gisele.calvache@bms.com