#NoMelanome : Bristol Myers Squibb s’engage à nouveau pour la prévention 

28 juin 2021

Après une première opération de sensibilisation du grand public en 2020, Bristol Myers Squibb lance une nouvelle campagne #NoMelanome cet été 2021. L’objectif de cette 2ème édition : sensibiliser aux bons réflexes à adopter pour protéger sa peau.

#NoMélanome : BMS sensibilise à la prévention et au dépistage du mélanome

La campagne #NoMelanome


Après plusieurs mois de restrictions, le besoin de prendre l’air se fait plus que jamais ressentir. C’est donc le moment d’attraper les bons réflexes pour protéger sa peau du soleil. Bristol Myers Squibb souhaite une nouvelle fois sensibiliser les français à la prévention du mélanome. Pour cette 2ème édition, le thème de la campagne est : « Attrapez les bons réflexes, ils peuvent vous sauver la peau. » L’objectif est simple : rappeler l’importance de bien connaître sa peau et d’en prendre soin pour prévenir l’apparition d’un mélanome. Découvrez les outils de sensibilisation et participez à la mobilisation en partageant sur les réseaux sociaux #NoMelanome.

Les illustrations d'Astrid Berthon
Les illustrations d'Astrid Berthon  >
Le quizz #NoMélanome
Le quizz #NoMélanome  >

Prévention et dépistage du mélanome


La campagne #NoMelanome informe sur les facteurs de risque et propose des conseils tout en précisant que dans toutes les situations à risque et en cas de doute, il est important de consulter son médecin. Les outils de sensibilisation, développés en collaboration avec l’association de patients Vaincre Le Mélanome, insistent sur la nécessité de surveiller sa peau et de la protéger du soleil.  


Le leaflet Mélanome
Le leaflet Mélanome  >
La fiche mémo "J'apprends à connaître ma peau"
La fiche mémo "J'apprends à connaître ma peau"  >
La fiche mémo "J'examine ma peau"
La fiche mémo "J'examine ma peau"  >
La fiche mémo "Je me protège face au rayonnement solaire"
La fiche mémo "Je me protège face au rayonnement solaire"  >
Le jeu Memory : outil pédagogique pour les enfants
Le jeu Memory : outil pédagogique pour les enfants  >

Qu’est-ce que le mélanome ?


Le mélanome est la forme du cancer de la peau la plus rare mais aussi la plus grave. En 2018, il a touché plus de 15 000 personnes et provoqué plus de 1900 décès.1 Comme dans tous les cancers, des cellules anormales se multiplient abondamment de façon inhabituelle. Dans le cas du mélanome, ce sont les mélanocytes, cellules responsables de notre couleur de peau, qui sont touchés.

60 à 70% des cas de mélanome sont liés à des coups de soleil importants dans le passé.2 L’exposition au soleil trop importante étant à l’origine d’environ deux tiers des cancers de la peau, il est important en cette période estivale, où le rayonnement solaire est plus intense sous nos latitudes, d’être particulièrement vigilant.

80 % des mélanomes de la peau se développent à partir d'une peau saine, c’est-à-dire une peau ne présentant aucune tache ou lésion. Ils apparaissent sous la forme d’une tache pigmentée qui ressemble à un grain de beauté. Dans 20 % des cas, ils se développent à partir d’un grain de beauté (aussi appelé nævus) préexistant.3 Plus un mélanome est détecté tôt, plus les chances de guérison sont grandes. D’où l’importance d’examiner régulièrement sa peau.


En savoir plus sur le mélanome

#LaMinuteExpert
#LaMinuteExpert  >
#LaMinutePatient
#LaMinutePatient  >

Bristol Myers Squibb, acteur majeur de la lutte contre le mélanome


Avant le début des années 2010, l’espérance de vie d’un patient atteint d’un mélanome métastatique était de moins d’un an. Aujourd’hui, grâce aux avancées de la recherche, le taux de survie à un an est de plus de 70 % et presque la moitié des patients sont encore en vie cinq ans après le diagnostic, ce qui représente un formidable progrès dans l’histoire de la cancérologie.1

Pionnier de l’immuno-oncologie, Bristol Myers Squibb est un acteur majeur de la lutte contre le mélanome. Bien que la recherche ait récemment fait d’importants progrès, notamment dans le domaine de l'immunothérapie, il est important de poursuivre les efforts afin de prédire l'efficacité des traitements, mieux comprendre les mécanismes de la résistance aux médicaments et améliorer le taux de guérison des stades avancés.


ONC-FR-2100164 - NP - Juin 2021