ASCO 2019 : Bristol-Myers Squibb présente de nouvelles données dans 17 types de tumeurs

Communiqué de presse

Le congrès annuel de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) se tient du 31 mai au 4 juin 2019 à Chicago. Lors de cette 55ème édition, des études évaluant des molécules de Bristol-Myers Squibb dans 17 types de cancers seront présentées, notamment dans le mélanome, le cancer du rein, le cancer colorectal ou encore le cancer du foie.

Entreprise biopharmaceutique pionnière dans le traitement du cancer par immunothérapie, Bristol- Myers Squibb développe actuellement 17 nouvelles molécules dans 35 types de tumeurs. Au lieu de cibler directement les cellules tumorales, l'immunothérapie vise à « lever les freins » mis en place notamment par les cellules cancéreuses et qui rendent le système immunitaire moins efficace. En moins de 10 ans, elle a pris une place considérable. Elle est utilisée quotidiennement en pratique clinique dans les services d’oncologie. L’immunothérapie est de mieux en mieux connue de tous, au même titre que la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie qui restent des composantes essentielles dans l’arsenal thérapeutique à la disposition des cancérologues.

Bristol-Myers Squibb a d’ores et déjà contribué au traitement de milliers de malades atteints de cancer en France, souffrant de maladies à des stades avancés aussi diverses que le cancer bronchique, le cancer du rein, le mélanome malin, les cancers ORL, ou le lymphome de Hodgkin. Cependant, intensifier la recherche reste indispensable pour accélérer la mise au point de traitements toujours plus efficaces. Il faut sans doute également, comme cela a été le cas avec les autres classes de médicaments contre le cancer, envisager de prévenir la rechute après chirurgie (traitement adjuvant). Une immunothérapie de Bristol-Myers Squibb sera ainsi bientôt disponible dans la diminution du risque de récidive chez des malades opérés de métastases à distance ou ganglionnaires d’un mélanome malin.

 

La médecine de précision, au cœur de la stratégie de Bristol-Myers Squibb

La médecine de précision est la colonne vertébrale de la stratégie de Bristol-Myers Squibb pour faire progresser la prise en charge des cancers. L’entreprise s’appuie sur sa solide expérience en immuno- oncologie, tout en développant des molécules utilisant d’autres mécanismes d’action.

Les trois axes de la recherche & développement de Bristol-Myers Squibb en oncologie sont les suivants :

• Tout d’abord, développer l’immuno-oncologie dans des indications nouvelles et renforcer l’efficacité des médicaments dans les indications actuelles. Si Bristol-Myers Squibb a, ces dernières années, démontré l’intérêt de l’immuno-oncologie dans différents cancers, certaines tumeurs résistent d’emblée ou deviennent, après un certain temps, résistantes à l’immunothérapie. La poursuite d’essais cliniques - certains à l’initiative de Bristol-Myers Squibb et d’autres réalisés par le monde hospitalier et académique - permet de mieux comprendre les mécanismes complexes et adaptatifs du cancer pour mieux les combattre. Complémentaires des études cliniques, les études en vie réelle, médicales et médico-économiques, sont également le fruit d’une collaboration public - privé. Répondant à une demande des autorités de santé, elles permettent de confirmer après leur mise à disposition la valeur thérapeutique des médicaments chez les patients « de la vraie vie » versus les patients « sélectionnés » pour les essais cliniques.

• Le deuxième axe est la mise au point de nouvelles associations, qu’il s’agisse d’associer des médicaments modulant l’immunité anti-tumorale ou bien d’autres types d’associations, avec exploration de nouveaux mécanismes d’action anti-tumorale.

• Le troisième axe consiste à faire progresser les connaissances en matière de biomarqueurs. Il s’agit ici de mieux comprendre comment certains facteurs biologiques propres à la tumeur ou à son environnement peuvent interférer avec l’efficacité des approches anti-tumorales.

In fine, Bristol-Myers Squibb est engagée, en partenariat avec la communauté scientifique et médicale, à améliorer très significativement les chances de survie et la qualité de vie des malades atteints de cancer.


Chiffres clés

 

Bristol-Myers Squibb à l’ASCO 2019

• Plus de 80 présentations portant sur des molécules Bristol-Myers Squibb ;
• De nouvelles données dans 17 types de tumeurs, dont le mélanome, le cancer du rein, du foie, de la tête et du cou.

La R&D, pilier de l’action de Bristol-Myers Squibb

• 5 700 collaborateurs dédiés à la R&D (sur 24 000 collaborateurs Monde) ;
• 17 nouvelles molécules d’immuno-oncologie en développement dans 35 types de tumeurs (sur un total de 38 molécules en cours de développement) ;
• Près du quart de son chiffre d’affaires réinvesti dans la R&D, soit plus de 5 milliards de dollars en 2018 ;
• 4 domaines thérapeutiques : l’oncologie, les maladies auto-immunes, les maladies cardiovasculaires et les fibroses (hépatique et pulmonaire).

Bristol-Myers Squibb et la recherche française en oncologie

• En France, à fin 2018, près de 5 000 patients étaient inclus dans 74 essais cliniques menés par Bristol-Myers Squibb en oncologie ; 33 études supplémentaires sont actuellement en cours de démarrage ;
• En plus de ses propres études, Bristol-Myers Squibb a soutenu 94 études menées par des équipes françaises de recherche (publiques ou privées) ;
• Bristol-Myers Squibb France est la première filiale du Groupe (hors USA) pour la recherche et développement.



A propos de Bristol-Myers Squibb

Bristol-Myers Squibb est une entreprise biopharmaceutique internationale dont la mission consiste à découvrir, développer et proposer des médicaments innovants qui aident les patients à surmonter des maladies graves.Pour en savoir plus, consultez: BMS.com
LinkedInTwitterYouTube et Facebook.

Contact Presse

Bristol-Myers Squibb France
Gisèle Calvache
Responsable Communication Externe
Tél. : 01 58 83 64 33 – 06 23 37 02 56 
gisele.calvache@bms.com