Interviewé par Le Figaro dans le cadre de « Choose France », Giovanni Caforio revient sur la puissance d’innovation du Groupe

02 juillet 2021
Réduire la dépendance transfusionnelle des patients

Giovanni Caforio, CEO & Chairman de Bristol Myers Squibb, était en France les 28 et 29 juin pour le 4ème sommet international « Choose France » organisé par la Présidence de la République.

À cette occasion, il a réalisé une interview pour Le Figaro dans laquelle il revient sur les forces du nouveau Bristol Myers Squibb, deux ans après l’acquisition de Celgene.

« L’acquisition de Celgene a été l’opportunité de complètement transformer BMS, non seulement parce que nous avons un portefeuille plus diversifié, mais parce que nous avons redessiné notre façon de faire de la recherche. […] L’idée est d’avoir des chercheurs qui travaillent étroitement avec des biotechs, des hôpitaux, des universitaires, et qui soient très ouverts sur l’innovation externe, ce qui n’était pas assez le cas autrefois chez BMS, explique Giovanni Caforio. […] L'enjeu pour nous est de concilier la taille critique d'un gros de la biopharma et la culture d'agilité d'une biotech pour réagir aux défis et opportunités qui s'imposent à nous ».

Giovanni Caforio a également insisté sur la position de leader de Bristol Myers Squibb, notamment en oncologie et en hématologie :

« Nous sommes aujourd'hui la seule entreprise à avoir trois médicaments en immuno-oncologie », déclare Giovanni Caforio. […] « La thérapie cellulaire est une nouvelle technologie, encore au début de son histoire, mais avec des promesses importantes pour les patients. Elle est l’un des piliers de notre R&D ».

Pour en savoir plus, découvrez l'article en intégralité


NO-FR-2100052 - NP - Juillet 2021